RSS Facebook Twitter
 

Le combat continue

Après presque quatre mois de prise de pouvoir par le PS et ses  alliés, nous voyons, avec une certaine lassitude, mais malheureusement  sans aucune surprise, que les choses changent peu pour notre    pays. La crise financière et économique continue de s’étendre,  aggravant la crise sociale déjà trop pesante.

Le chômage augmente, la dette s’approfondit, la morosité grandit.

A peine arrivés au pouvoir, le PS et ses alliés ont aussitôt repris  leurs habitudes politiciennes : népotisme, arrangements entre partis au  détriment des promesses faites, incohérence par rapport    à leur ligne habituelle (le cas actuel des Roms le démontre),  absurdité avec la défiscalisation des heures supplémentaires (dont les  premières victimes sont les salariés), inefficacité quant à    l’endiguement des plans sociaux ou aux problèmes de sécurité  publique (comme le fut la politique de l’UMP en son temps), etc…

A peine au pouvoir, le Président « normal », qui prenait la place du  Président « bling bling », voyait sa vie privée étalée dans les médias,  comme son prédécesseur…

De son côté, l’UMP, amère par ses défaites, reproche à l’actuelle  majorité des faits dont elle fut elle-même pratiquante (Cécile Duflot  qui décerne la Légion d’Honneur à des députés Verts, comme    si un ministre de l’UMP ne le faisait pas de son temps ; ou encore,  par exemple, certains UMPistes traitant les journalistes de gauchistes,  quand certains de gauches, en 2007, traitaient ces    mêmes journalistes de pantins de la Sarkozie). Qui plus est, cette  même UMP tente de défendre un bilan sarkozien pourtant catastrophique.

Ceci ne fait que prouver que, PS ou UMP, au final, les problèmes  qu’affrontent quotidiennement nos concitoyens ne sont pas la priorité de ceux qui nous dirigent depuis plus de trente ans…

Et qu’avons-nous d’autre ? Le FN avec ses incohérences, ses  mensonges, ses simplismes à seules fins électorales ? Car, outre son  côte extrême-droitier, le FN utilise les mêmes méthodes que le PS    ou l’UMP qu’il dit combattre. Le Front de Gauche avec sa mélancolie  d’un communisme moribond et irréalisable ? Les Verts… pardon Europe  Ecologie-les Verts qui s’allient avec le PS et se    retrouvent coincés sur le sujet du nucléaire ?

D’ailleurs, les mésaventures de ces derniers prouvent bel et bien  qu’un Mouvement honnête doit, pour le rester, maintenir son indépendance vis-à-vis des deux gros partis que sont le PS et    l’UMP.

Le Mouvement Démocrate, dès sa création, a prévenu les uns et les  autres des épreuves qui nous attendaient. François Bayrou n’avait-il pas alerté l’opinion sur le problème de la dette nationale ?    de l’abandon de l’Education Nationale ? de la fissuration de la  société française qui, insidieusement, tombe sous le joug du  communautarisme ?

Les solutions proposées par le Mouvement    Démocrates n’ont pas été édifiées en fonction des thèmes du  moment ou de vagues promesses qu’il faudrait faire pour être élu. Non,  elles ont été proposées en fonction des besoins de notre    économie, de notre société, de nos concitoyens. Mais aussi, elles  ont été choisies pour fonctionner sur le long terme et non pas sur le  court terme comme la plupart des propositions de l’UMP hier    et du PS aujourd’hui.

Voilà, je voulais vous faire partager ces réflexions pour vous  indiquer que, même s’il n’est pas assez écouté des uns et des autres,  même si, il faut le reconnaître, le résultat des dernières    élections étaient en deçà de ses espérances, le Mouvement Démocrate  continue le combat pour atteindre son but : améliorer la vie de tous  dans une France Unie.

Et ce combat ne pourra se faire sans vous ! Le Mouvement Démocrate a besoin de ses sympathisants, de ses adhérents, de ses militants pour  partager les idées qui sont les nôtres, pour faire    comprendre que lorsqu’un pays est uni, rien ne lui résiste.

    Et l’unité de notre Nation, de notre Peuple, ne se fera pas sous le  coupe de l’UMP, du PS, de leurs alliés respectifs ou des extrêmes, tous  trop préoccupés à travailler pour eux seuls et non pour    tous.
Bref, tout l’inverse du Mouvement Démocrate.
Robin Maillard
Délégué fédéral des Jeunes Démocrates de Haute-Saône
Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire