RSS Facebook Twitter
 

DOUBLE SCANDALE….

Le scandale qui éclate aujourd’hui sur les emprunts toxiques contactés par les collectivités locales montre une nouvelle fois l’absolue nécessité de reconstruire un système financier propre et strictement encadré par un arsenal juridique complet. Au-delà des mots, chacun peut observer que l’on en est très loin en France alors même que la Grande-Bretagne, premier pôle financier européen, s’est saisi du dossier et va mettre en place une législation plus restrictive. En France, visiblement, tout continue comme avant….

Que de petites communes se soient laissées piégées par des contrats complexes on peut le comprendre. Par contre, que des collectivités d’envergure comme la ville de Vesoul contracte de tels produits cela relève de l’irresponsabilité. Certes, M. Chrétien annonce qu’il n’y aura pas d’impact sur les finances publiques de cette année et de l’année prochaine, et ce n’est pas faux puisque le taux est fixe jusqu’en 2013. Mais après, et jusqu’en 2028, les taux vont exploser. Et même si il y a renégociation, ce sont bien les vésuliens qui paieront une grande partie de la facture supplémentaire…. Et Vesoul n’est pas la seule, par exemple  la ville d’Héricourt a contracté ces prêts jusqu’en 2010, 2 ans après le début de la crise financière ! Voila aussi le risque de spéculer sur ses propres prêts avec des banques toutes étrangères !

Il est donc grand temps, et particulièrement en période de crise, que l’Etat, comme les collectivités locales, fassent preuve de responsabilité et ne dépensent que ce qu’ils collectent et reçoivent. D’autres pays le font, pourquoi pas nous ? Car autrement c’est bien sur le dos de nos enfants que nous chargerons chaque jour  davantage le poids de la dette.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire